La maroquinerie française dans l’industrie du luxe

La maroquinerie française dans l’industrie du luxe

octobre 3, 2019 0 Par Florence Palvonin

Les marques du luxe l’ont très bien compris, la maroquinerie française est le fer de lance de cette industrie. Avec une demande croissante dans le domaine, des nouveaux ateliers ont vu le jour un peu partout dans l’hexagone. Il y a encore quelques années ils étaient peu à croire que la maroquinerie avait sa place sur les podiums et qu’elle allait engendrer de telles recettes à travers le monde. Et pourtant elle est devenue cette grande dame de la mode aujourd’hui.

Plus de 3 milliards de chiffre d’affaires

Maroquinerie française

C’est le montant annoncé des ventes de la maroquinerie française en 2016. Vertigineux et la courbe ne semble pas s’inverser pour le plus grand bonheur des enseignes du luxe. C’est bien entendu le sac à main qui bat tous les records de vente de cette industrie haut de gamme. Créateur d’emplois, ce secteur permet à tout un savoir-faire de perdurer. Même si la France est en deuxième position en Europe derrière l’Italie, la maroquinerie française reste à l’international un gage de grande qualité. Dans les enseignes de renommées mondiales de ce secteur, Masha Keja est à l’image même de ce qu’est le luxe made in France. La créatrice de cette marque éponyme revisite une ancienne technique du XVIe siècle la cannetille pour une collection d’un grand raffinement.

Un accessoire de mode incontournable

Le sac à main est l’accessoire de mode par excellence. Il se décline dans de nombreuses matières et modèles pour un chic absolu. Les grandes maisons de la mode possèdent toute de la maroquinerie et des clientes du monde entier sont fières d’exhiber un sac à main haute couture. Paris reste une des destinations préférées des aficionados de la mode avec ses nombreuses boutiques de luxe. Même si cette industrie peut paraître élitiste, pour de nombreuses femmes porter à son bras un sac à main haute couture est un luxe qui n’a pas de prix.