Dureté Vickers : pourquoi utiliser cette méthode ?

Dureté Vickers : pourquoi utiliser cette méthode ?

avril 11, 2022 0 Par Florence Palvonin

Il peut être demandé selon les applications, de mesurer la dureté Vickers d’un matériau tant pour la macrodureté que la microdureté. Pour cela des duromètres sont nécessaires afin de pouvoir effectuer la mesure de dureté Vickers. Elle se fait grâce à un appareillage spécialisé issu de la haute technologie. Découvrez dans cet article quels sont les buts et les objectifs d’une telle méthode et quelle technologie est la plus adaptée.

L’essai de dureté

Il est indispensable dans l’industrie dans le cadre de la recherche fondamentale telle que la science des matériaux, le diagnostic des métaux etc. mais pas seulement car les domaines de compétences sont assez étendues, de pouvoir mesurer la dureté d’un matériau. Le but étant de déterminer la solidité, la résistance ou la mollesse d’un matériau. C’est grâce à un duromètre que ces mesures pourront être faites et ainsi déterminer la dureté d’une surface. Selon les matériaux testés, les duretés seront bien évidemment différentes, c’est pourquoi il existe différentes échelles de mesure.

Duromètre

Dureté Vickers

Le duromètre

C’est un appareil conçu pour mesurer la résistance d’un matériau à empreinte permanente (plusieurs mesures de dureté). Il est généralement utilisé pour mesurer du caoutchouc, du plastique ainsi que d’autres matériaux. L’objectif étant comme souligné précédemment d’en mesurer sa dureté et également sa durabilité.

Le duromètre va ainsi permettre de déterminer la profondeur d’enfoncement d’un pénétrateur sur l’échantillon proposé. C’est cette taille de l’empreinte laissée par le pénétrateur qui va être mesurée.

Comment ça fonctionne ?

La mesure de dureté vickers se fait avec un indenteur en forme de pyramide normalisée en diamant avec une base carrée et d’un angle au sommet entre faces égal à 136° sur lequel on applique une force. C’est cette empreinte à la forme d’un carré laissée par le pénétrateur qui va être utilisée pour calculer la dureté d’un matériau. Très utilisée en laboratoire pour sa précision, cette mesure l’est un peu moins lorsqu’il est demandé des méthodes plus rapides. A ce moment là sont privilégiées des méthodes telles que la dureté Rockwell ou la dureté Brinell qui demande un peu moins de préparation.

Du fait que l’empreinte à la forme d’un carré, ce sont les deux diagonales qui sont mesurées appelées d1 et d2 à l’aide d’un appareil optique. On obtient ainsi la valeur d en effectuant la moyenne de d1 et d2 et c’est d qui sera par la suite utilisé pour mesurer ou calculer la dureté d’un matériau.